Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une journée en Cycle Ingénieur option Cybersécurité

Matthis Option Cybersécurité

Afin d’en savoir plus sur les différentes formations proposées par l’ISEN Méditerranée, nous vous proposons de découvrir en vidéo et en moins de 2 minutes le quotidien de nos étudiants. Notre série de « vis ma vie » se poursuit avec Matthis, étudiant en dernière année de cycle ingénieur, spécialité cybersécurité.

Bonjour Matthis, tu arrives à la fin de ta formation à l’ISEN, peux-tu nous décrire ton cursus pour devenir ingénieur du numérique ?

Je suis en 5ème année option cybersécurité. Je suis arrivé à l’ISEN après un Bac Scientifique et je suis rentré en prépa intégrée CIN (Informatique et Numérique) option développement web. Après ça j’ai enchaîné avec le tronc commun en 3ème année et un semestre à l’étranger. Ensuite j’ai effectué le Master 1 et le Master 2 en spécialité cybersécurité.

Pourquoi avoir choisi l’ISEN Méditerranée ?

L’ISEN faisait partie des seules écoles d’ingénieurs à avoir une prépa intégrée qui m’intéressait vraiment avec de l’informatique et des projets tout au long de l’année. J’aime l’aspect technique mais aussi le management, le côté humain.

Peux-tu nous en dire plus sur ta spécialité en cybersécurité ?

Dans le Master Cybersécurité, on voit tous les aspects de la sécurité numérique, tout ce qui est lié au chiffrage des données. Cette année on travaille beaucoup sur l’investigation numérique, le reverse engineering, c’est-à-dire prendre un programme, analyser son système pour en déduire son fonctionnement.

La pratique semble être aussi importante que la théorie dans ton cursus en cybersécurité ?

Le Master 2 en cybersécurité se déroule en alternance, je suis donc au sein d’une entreprise et j’alterne avec les cours. 

On a tout le temps l’impression d’être en avance sur tout le monde, sur l’aspect cybersécurité, grâce aux intervenants extérieurs qui viennent nous parler. C’est vraiment intéressant de parler avec ces gens-là qui sont experts dans leurs domaines.

J’ai des projets depuis le début de ma première année, c’est clairement ce qui est le plus formateur dans l’école et comme c’est un petit peu la réalité du travail après, je trouve que c’est hyper intéressant d’en avoir tout au long du cursus.

Tu as eu la chance de partir à l’étranger pendant ta formation, une belle expérience j’imagine ?

En troisième année je suis parti un semestre en Malaisie, dans une université du pays. C’est prévu dans le cursus de l’ISEN, c’est un partenariat avec l’école qui m’a permis de partir l’esprit léger pour le côté études et un petit peu plus libre pour les à-côtés, les voyages, le logement et la découverte.

Découvrez nos autres portraits

Contactez-nous

Une question ?

Notre équipe pédagogique vous répond.

Une question ?

Demande de Rappel