Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ils sont partis étudier en Malaisie

Kuala Lumpur

Baptiste, Lou-Ann, Sophie, Victor et Alice, étudiants en 2ème année du cycle ingénieur à l’ISEN Méditerranée, sont partis un semestre en Malaisie à l’Universiti Putra Malaysia. Ils nous partagent leur expérience.

A quoi ressemble votre campus ?

Notre campus est très grand, il y a 15 facultés différentes. On doit utiliser le taxi pour se déplacer entre les différentes universités. A l’intérieur on va aussi retrouver des restaurants et des magasins. Il y a environ 30 000 étudiants, dont 3000 étudiants internationaux.

En quelle langue sont vos cours ?

Les cours dans toutes les facultés sont uniquement en anglais. Au début c’est petit peu compliqué, mais une fois que nous sommes habitués à les entendre parler tout le temps en anglais, c’est plutôt facile.

Comment vous avez organisé vos cours lors de votre semestre ?

Nous sommes arrivés une semaine avant le début des cours. A partir de ce moment on a pu choisir les matières qu’on souhaitait. Après c’était un peu compliqué parce qu’on ne connaissait que le nom des matières. On a dû demander aux étudiants partis précédemment, de nous conseiller sur quelle matière prendre. Ça nous a vraiment aidés. On a pu choisir nos matières et les horaires, et ça nous permis de placer tous les cours en début de semaine et avoir un long weekend de 4 jours. Pour voyager ou pour prendre du temps pour nous.

On a eu quelques problèmes d’administration, mais on a quand même réussi à avoir nos 18 ECTS. Donc tout va bien !

Est-ce que vous pratiquez du sport ?

Oui on pratique du sport, notre résidence contient une salle de sport et on essaie d’y aller quasiment tous les soirs après les cours. Donc on peut se défouler et passer du temps tous les cinq ensemble. Les weekends on essaie d’aller le plus souvent au club de golf, pour apprendre un nouveau sport.

Est-ce que vous avez pu voyager ?

Oui on a pu voyager. Tout d’abord on a voyagé sur des petites îles en Malaisie, d’abord à Penang puis à Langkawi. Nous y sommes restés un peu plus longtemps. On a fait plein d’activités, du jet-ski, du quad, on passe toujours des moments tous les cinq ensemble, ça permet de nous rapprocher. Ensuite les vacances sont arrivées, la première semaine nous sommes allés à Lombok en Indonésie. On y a découvert de nouveaux horizons, un nouveau paysage. Ensuite, nous nous sommes séparés en deux groupes. Une partie est allée à Bali, avec les mêmes activités et surtout du beach-club. L’autre partie est allée à Phuket et Koh Lanta. On profite des vacances !

Quel est le coût de la vie par rapport à la France ?

Déjà il faut savoir qu’un euro c’est à peu près 5 ringgits malaisiens, donc en général les prix sont divisés par deux ou trois. Par exemple, on peut facilement manger pour 2 ou 3 euros et vraiment si on se fait plaisir ça peut aller jusqu’à 7 ou 8 euros par personne. C’est assez dérisoire. Comme nous sommes cinq, parfois six avec notre mascotte, on divise souvent les frais. On peut facilement prendre un taxi pour 40 ou 50 centimes par personne. C’est super abordable.

Quel est votre rapport avec les locaux ?

Franchement, je suis très agréablement surpris, ils sont très accueillants. En général très polis. Que ce soit dans un restaurant ou dans un taxi, ou dans n’importe quel service qu’ils proposent. Ils parlent tous très bien anglais, donc c’est super pour la communication. Ils sont souriants, ils sont gentils et ils sont vraiment à l’écoute, peu importe le service qui vous est proposé. Même si ce n’est pas très cher, c’est toujours bien fait. Les locaux sont très gentils avec nous.

Qu’est-ce qui vous a surpris ?

Il y a quelques petites choses qui nous ont surpris. Par exemple, l’eau au robinet n’est pas potable. Donc au début on achetait des bouteilles d’eau, ça revenait à un petit coût. Donc on a investi dans un filtre à eau et maintenant on peut boire facilement au robinet. Après au niveau de la nourriture, ici les aliments sont totalement différents. Donc on a dû changer nos habitudes alimentaires, et surtout s’habituer au piment, ils aiment beaucoup ça ici, il faut faire attention.

Pour l’assurance maladie, il faut prendre une assurance française, sinon les coûts des soins sont très chers. Il n’y a également pas d’assurance habitation, par exemple si vous faites brûler votre cuisine (en faisant des calamars), les coûts sont à votre charge, donc ça c’est embêtant !

Comment se passe la vie étudiante en dehors de l’école ?

En dehors de l’école, on a des longs weekends, on a le temps pour faire beaucoup de choses, donc autant visiter la ville et le pays, faire beaucoup d’activités. Comme la vie n’est pas très cher, on peut faire plein de choses, du bowling, des escape games… On peut faire pas mal de soirées, vu qu’il y a beaucoup de bars et de boîtes de nuit dans la ville. Ça permet de rencontrer des nombreuses personnes, des étudiants de n’importe quelle nationalité. On est partis avec beaucoup d’étudiants de l’ISEN, donc on les retrouve tous les weekends. On va tous au bar ensemble. La vie étudiante est cool.

Pourquoi avoir choisi la Malaisie ?

On a choisi la Malaisie parce qu’on a eu de très bons retours de la part des étudiants qui y sont allés les années précédentes. On a choisi la Malaisie pour être aussi dépaysés, on voulait une expérience différente de la France. Donc on est partis en Asie, loin, ça permet de découvrir une autre culture. Ce qui est cool c’est que la Malaisie est à 1h en avion de plein d’autres destinations incroyables comme la Thaïlande ou Bali. On rêvait tous de partir dans ces pays-là, donc ça nous permet de tout faire en un semestre. On est partis aussi en Malaisie par rapport au coût de la vie, c’est vrai que vu que tout est beaucoup moins cher qu’en France, on peut voyager et faire énormément d’activités.

Les dernières actualités de l'école

Articles ISEN

Ils sont partis étudier en Malaisie

Nos étudiants sont partis étudier en Malaisie, ils témoignent de leur quotidien, leur voyage, leur motivation, ce qui les a surpris.

Contactez-nous

Une question ?

Notre équipe pédagogique vous répond.

Une question ?

Demande de Rappel